Fleche gauche rouge.png

Un Peu

de Gourmandise
 

UN IDÉAL DE VIE

En cédant avec délectation à l’appel de la gourmandise, décrite par Bossuet comme une «attache démesurée aux plaisirs de la bouche», le festival du Peu invite cette année à ouvrir les sens, à les croiser, pour franchir la frontière entre le péché et la vertu. Photographies, installations, performances, sculptures, gravures... Des œuvres gourmandes, réunies sous le signe de la pomme d’amour, mettent en question notre rapport au goût, à l’excès, au désir, et pourquoi pas à certaines formes d’obsession.
 

Jalonnant le parcours, en extérieur, les figurations de structures végétales imaginées par Sylvie Maurice forment la base séminale d’un festin qui ne demande qu’à éclore. Interrogeant les sillons de la gravure depuis des décennies, Félix Richard associe ses travaux à ceux de sa compagne Mimi Le Doze pour explorer avec sensibilité toutes les formes de l’estampe, jusqu’à permettre - aux frontières du possible - de «goûter» réellement aux œuvres. Les chapelles du village accueillent deux amoureux de l’histoire de l’art : Jean-Philippe Roubaud, d’une part, qui exprime son appétit à travers le dessin en composant toutes sortes de recettes à partir du graphite, Thierry Boussard, d’autre part, qui joue sur la saturation et le télescopage de corps prêts à se frôler, se déguster, s’avaler…

Utilisant les espaces domestiques de la maison Flora, Raoul Hébréard pratique dans son «mix-média» une savoureuse et indispensable conjugaison des arts et des différents plaisirs de la vie. L’installation de Sophie Menuet, continuation d’une œuvre invitant au voyage, nous conduit quant à elle à approcher le rituel des gestes quotidiens et des expériences codifiées liées au thé. Travaillant individuellement mais exposant à quatre mains, Danielle Androff et Jean-Marie Rivello revendiquent une photographie entre la tradition du procédé argentique et la modernité des techniques de prise de vue. Mélangeant liqueurs et élixirs, ils n’hésitent pas à assaisonner leur art de manière audacieuse.

Dans ce contexte, la réactivation du local de l’ancienne épicerie s’imposait, comme un écrin pour les expressions urbaines de Brian Caddy, euphories de formes et de couleurs. Enfin, nouvelle venue dans ce circuit, Ta Gali ose se mettre en scène en repoussant certaines limites, engloutissant à grandes bouchées les angoisses liées au corps. Sa découverte accompagne notre partenariat avec «Le ventre et l’oreille», jeune revue culturelle d’expressions culinaires et musicales.

Si le moraliste du Grand Siècle rappelle que le plus grand danger de la gourmandise est «qu’elle nous mène à la luxure», loin de nous alarmer sur les obscurcissements de l’entendement tant redoutés, il ne fait qu’attiser notre intérêt en mettant en lumière la célébration du corps vécu comme un temple divin. En effet, cumulant les assauts de l’instinct et du savoir, la gourmandise, qui semble si mal s’accommoder de la modération, a toujours eu partie liée avec l’acte de création, avec l’art qui, dit-on, est la vie elle-même. Au fil des dix propositions artistiques de l’exposition, c’est cet idéal de vie que le festival du Peu vous invite à partager, au-delà de toute mesure.

 

                    Frédérik Brandi - Commissaire de l’exposition
 

 

Culture et lien social
Un projet commun.

Les habitants prendront part à cette édition, dans son organisation et en s’associant au projet artistique.

Des évènements traditionnels, culturels et artistiques
rassembleront artistes, Bonsonnois et visiteurs dans un esprit convivial et festif.

CALENDRIER / PROGRAMMATION
En 2019 l'exposition sera répartie sur 4 week-ends longs
Du vendredi au dimanche /16h-19h

WEEK-END DU VENDREDI 28 JUIN AU DIMANCHE 30 JUIN
— Vendredi 28 juin
>19h - Vernissage de l’exposition - Place Maurice Scoffier

Ouverture des lieux d’exposition de 16h à 19h

— Samedi 29 juin

>17h - Balade contée par l’association “En faim de contes“

Départ : 17h parvis de la mairiePublic : familial - Durée estimée : 1H15
 

WEEK-END DU VENDREDI 05 AU DIMANCHE 07
— Dimanche 07 juillet
>21h - Frédéric Viale Quartet

Place Maurice Scoffier - SOIRÉE ESTIVALE DU CONSEIL DÉPARTEMENTAL 06


WEEK-END DU VENDREDI 12 AU DIMANCHE 14 JUILLET

 

WEEK-END DU VENDREDI 19 AU DIMANCHE 21 JUILLET
— Dimanche 21 juillet

> 17h - Visite guidée de l’exposition
par Fredérik Brandi, commissaire de l’exposition
A partir de 18h - “Soirée Cagette“ par l’association “La Galette“, Place du Festin.
Amenez-nous vos 5 plus belles galettes (en 33 ou 45 tours) et venez échanger  vos coups de coeur vinyls avec nous, tout au long de la soirée !
>19h - Tirage au sort : J’ai un ticket ! Tombola avec des œuvres d’art à la clé !
> 20h - Repas de rue et “Soirée Cagette“
Dans la tradition du village, le repas de rue rassemble les convives autour de plats préparés par chacun, comme un pique-nique...

Possibilié de restauration sur placce : “La Table de Bonson“ Place Maurice Scoffier T. 04 92 08 12 65

© 2019 FESTIVAL DU PEU- 17 ème - BONSON 06830 - FRANCE

  • Facebook Clean
  • White Instagram Icon
  • Twitter Clean

Du 28 juin au 21 juillet